Jeune auteur de bande dessinée , en plein examen elle a réussi à éditer sa 1ère BD :

Ce moment où… 2015 (auto-édition)

– La vérité sur les contes de fées été 2017 (auto-édition)

 

 

Bonjour AD_e (Adeline de son prénom) et bienvenue sur Jedessinemabd.Com !

Bonjour, je préfère AD_e, merci d’avoir pensé à moi.

 

Pouvez-vous d’abord vous présenter ?

Je suis une dessinatrice belge de 24 ans qui aime rire et faire rire. Je viens récemment d’être diplômée d’infographie, je suis donc en recherche active d’emploi (d’ailleurs, si un employeur belge lis ceci, hein … héhé). Je suis également détentrice d’un diplôme de communication (journalisme).

J’ai sorti ma première BD « Ce moment où … » en juillet 2015 et ma seconde BD sortira en juillet prochain. Tiens, je n’avais pas remarqué que cela faisait 2 ans tout pile, c’est sympa.

 

 

Vous avez démarré à quel âge le dessin et depuis quand vous êtes-vous lancé dans la bande dessinée ?

Comme beaucoup de dessinateurs vont le dire : Depuis que j’ai pu tenir un crayon haha. Quand on dessine, on le fait instinctivement dès qu’on a en main un crayon, un stylo, etc. Dans les marges d’une feuille, sur le coin d’un banc. Ça remonte donc à longtemps. Mais je m’y suis mise plus « sérieusement » en créant un blog en 2012 où je dessinais les anecdotes qui arrivaient à mes camarades de classe. Après m’être crée une petite communauté sur le blog, j’ai migré vers Facebook en me créant une page afin de toucher plus de gens. L’idée de ma première bande dessinée est arrivée en fin 2014, j’avais envie d’avoir quelque chose de concret que je puisse tenir en mains pour me distancier un peu du net. Je voulais quelque chose que l’on puisse tenir, sentir, prêter.

 

 

Vous êtes diplômée infographie, pensez-vous postuler à des postes dans des entreprises en freelance d’infographie ? Quelle place aimeriez-vous donner à la bande dessinée ?

J’espère trouver un CDD ou mieux, un CDI dans une entreprise. Je ne compte pas me lancer en freelance, en indépendante. Pour cela, il faut avoir une base de clients, avoir des contacts. Je n’ai rien de tout ça. J’espère donc commencer mon entrée dans la vie active en ayant un poste dans une entreprise histoire de me faire la main, de prendre mes marques et d’apprendre encore plus de choses. La bande dessinée reste pour moi, à l’heure actuelle, un passe-temps qui, certes, prend beaucoup de place dans ma vie mais que je n’aimerais abandonner pour rien au monde.

 

 

Quels sont vos projets à venir ? Qu’est-ce que vous rêvez de réaliser ?

Actuellement, j’espère que ma nouvelle BD « La vérité sur les contes de fées » trouvera un public et qu’elle plaira aux lecteurs. Je serais présente à la Japan Expo de Paris le dimanche 9 juillet sur le stand d’une amie écrivaine, S.A.William, et j’espère y vendre quelques BD, toucher des gens qui ne me connaissent pas.

Pour la suite, dans les choses que je rêverais de faire un jour, il y a la réalisation d’un livre de coloriage et j’aimerais également illustrer un livre pour enfant. Ce serait le top !

 

 

Comment avez-vous réussi à éditer votre 1ère BD ?

J’ai tout fait moi-même de A à Z. Il y a assez peu de documentation sur comment réaliser sa BD seul. J’ai donc écrit un article en 4 parties sur mon blog pour y expliquer mon expérience, mon vécu, les étapes de la réalisation de la BD (en passant par la création, la réalisation, l’impression et la vente). Je suis quelqu’un de très solitaire qui aime bien faire les choses par soi-même. J’ai donc voulu être totalement autonome pour cette première BD et ne pas passer par une maison d’édition.

Voici le lien : http://adedessine.blogspot.be/2015/08/partie-1-la-conception-comment-faire-sa.html

 

 

Votre plus grand défi en tant que jeune auteur c’est lequel aujourd’hui ?

Ne pas se faire oublier des gens. L’important est de rester actif. Si vous disparaissez de la circulation ne fut-ce qu’un mois, vous êtes oublié. A l’heure actuelle, à l’aire du net en pleine expansion, il est primordial d’être présent sur les réseaux sociaux, de se créer une communauté et d’interagir avec elle. Les gens qui postent des dessins sur leurs blogs, leurs pages facebook mais qui ne répondent pas aux commentaires, qui ne vont pas eux-mêmes mettre des commentaires sur les pages des autres gens ont peu de chance de « survivre ». C’est un milieu où il y a beaucoup de gens. Je ne parle pas de concurrence, loin de là. Mais justement, il y a beaucoup de gens, beaucoup de talents à découvrir. Le monde du dessin amateur en France et en Belgique est une communauté géante où on s’entraide, où on s’amuse ensemble. Le plus grand défi, c’est ça ! S’intégrer à la communauté, y faire sa place et être actif pour laisser sa trace.

 

 

Les petites questions techniques de jedessinemabd :

Vous travaillez sur tablette numérique : qu’est-ce que vous apporte la tablette par rapport au crayon ?

Le crayon me permet d’être spontanée, de dessiner là où je suis. Dans le bus, le metro, à une fête de famille où on s’ennuie. La tablette me permet de m’appliquer, de faire des dessins plus travaillés. Après, je parle pour moi, hein. Je sais qu’il y a des gens qui font des trucs merveilleux avec un papier et qui n’aiment pas du tout la tablette.

 

– Quel conseil me donneriez-vous en tant qu’apprentis bédéiste dessinateur traditionnel qui souhaite démarrer avec une tablette ?

C’est de pratiquer encore et toujours. J’ai mis un an pour trouver mon style et deux ans de plus pour arriver à un stade où j’aime ce que je fais. Le premier mois à bosser sur la tablette, j’avais le trait tremblant, pas moyen de faire une ligne droite. Avec le temps et beaucoup de temps passé à dessiner sur la tablette, ça s’améliore. Et si je ne dessine pas pendant une semaine et que je retourne sur ma tablette, c’est rebelote, il me faut encore un temps d’adaptation (bon, après 5 ans, ça se compte en minutes, plus en mois haha). Mais vraiment, il n’y a pas de secret. Certaines personnes ont plus facile de dessiner d’abord sur papier, de scanner le dessin et de repasser sur leurs traits avec la tablette. Si ça peut aider de commencer par faire cela, pourquoi ne pas tester ?!

 

– Pour réaliser votre BD avez-vous travaillé un scénario avant de la finaliser ?

Je vous renvoie vers le lien de mon blog où j’explique en détail comment je m’y suis prise pour réaliser ma BD au niveau de la conception et des autres aspects également.

 

– Et enfin vous êtes-vous appuyé sur une documentation pour dessiner ?

Comme beaucoup d’artistes, j’utilise des poses dites de références. Si je veux dessiner un personnage en train de faire le grand écart, soit je le fais moi-même ce grand écart et j’essaie de dessiner ce que je vois. Soit, je me rends sur le net, je cherche une photo de quelqu’un qui fait le grand écart et je reproduis la pose dans mon style. Souvent je m’inspire de moi, de mon entourage, de ce que je vois dans le monde. Par exemple, quand je dessine une expression du visage, je me rends compte que je fais cette expression avec mon visage aussi. Et quand tu dessines en public, ça peut attirer les regards bizarres des passants haha.

 

 

Je vous remercie AD_e pour le temps passé avec nous.

Un grand merci, ça m’a fait plaisir de répondre à ces questions intéressantes.

J

 

e rappelle vos BD que l’on peut trouvé :

« Ce moment où … », 48 pages, humour. Rupture de stock pour l’instant. Quelques exemplaires seront disponibles à la Japan Expo de Paris (le dimanche 9 juillet) et quelques exemplaires également seront présents à la convention Man.Ga.Mes en Belgique les 12 et 13 aout.

« La vérité sur les contes de fées », une centaine de pages, contes/Drame. Des exemplaires seront présents à la Japan Expo de Paris et à la Man.Ga.Mes mais pour l’instant (et jusqu’au 11 mai) le seul moyen de se la procurer est de passer via le site Ulule : https://fr.ulule.com/la-verite-sur-les-contes-de-fees/

Enfin on peut vous suivre sur

Facebook : https://www.facebook.com/ADeDessine/

Votre Blog : http://adedessine.blogspot.be/

Site pro : http://www.adelineboulemberg.be/

 

A bientôt pour une dédidace, sur votre blog et dès qu’un nouveau projet apparaitra Jedessinemabd.com en parlera !!

3 thoughts on “INTERVIEW AD_e

    1. oui j’ai une tablette j’essaye de l’apprivoiser cela fait parti de mon défi finaliser les dessin sur tablette numérique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *