Je continue de travailler les BD courtes. Cette fois-ci je travaille le scénario. Je dois commencer mon apprentissage du scénario. Avant de reprendre mes livres préférés,  je tente une nouvelle approche. Je rédige en premier une histoire que j’aimerais dessiner sur deux pages. Voici le scénario que j’ai écrit enfin la petite histoire à laquelle j’ai pensée :

SCENARIO:

Il s’agit d’une jeune lycéenne sympathique pas très grande, brune et qui porte des lunettes en classe. Elève moyenne, elle a des copains avec qui elle joue sur le net. Elle est passionnée de danse, mais ça personne ne le sait! L’histoire se situe aujourd’hui.

C’est le grand soir, la cloche de l’école sonne et elle doit se dépêcher de rentrer pour se préparer. Quand son meilleur ami Max lui demande de passer au café avant de rentrer. Elle bredouille n’arrivant pas à lui mentir. Max la trouve étrange mais il est préoccupé par sa soirée qui l’attend, un concours de danse auquel il doit assister car sa sœur  y participe.

On voit Vera se préparer puis aller danser, elle est magnifique. Quand dans la salle, Max la reconnait, il est stupéfait.

Conclusion de l’histoire: ne jamais se fier aux apparences.

Après avoir écrit cette histoire j’ai manqué de patience (comme d’habitude) et j’ai pris mon crayon et mon bloc. Voici ce que j’ai dessiné :

planche-1-vera-et-max

Je n’ai pas travaillé les personnages. En réalité, je me suis inspirée de photos, et c’est à partir de ces photos que j’ai créé un personnage. Par contre je n’ai pas pris le temps de travailler le personnage. Je les dessine à partir de la 1ère case.  Je sais que c’est une erreur.

En regardant mes planches, je trouvais qu’il manquait des bulles, une logique, et des cases. Donc je me suis forcée à écrire un script, c’est à dire la pièce de théâtre qui raconte mon histoire. Voici ce script:

 

SCRIPT

Une salle de classe DRING la cloche sonne

Max: “Vera tu viens au café?”

Vera: “Euh!… non je….je ne peux pas ce soir!”

Max: “Hein! Ah non ne me fais pas ce coup-là! J’ai une soirée chiante ce soir, ma sœur a un concours de danse !!! Allez!!”

Vera : “Non. Ciao”

Vera en pensée: vite vite je vais être en retard

On voit Vera se maquiller, se coiffer puis partir en taxi (on voit la ville).

Elle arrive devant la maison de la danse sa carte d’invitation à la main.

Pendant ce temps dans la salle; Max s’installe, il fait la tête.

Max: “Même pas un copain avec qui discuter, et ma mère qui m’a confisquer mon phone. Pff!!”

La mère de Max :”Allez souris”

On voit Vera sur scène on la reconnait à peine (sauf la coiffure)

Max stupéfait la reconnait ! Il cri son nom!!

A partir de là j’avais mon histoire, mes cases. Je les imaginais très très bien. Les unes derrières les autres. J’ai donc repris mon bloc et mes dessins et j’ai continué. Voici ce que j’appellerai mon 1er story board (je ne suis pas sûr que ce soit le bon nom car je n’ai pas écrit tout le texte !Triste):

STORY BOARD

case1

case2

case3

case4

case5

case6

case7

storyboard1page2

 

case1

CE QUE J’AI APPRIS :

Au niveau du SCENARIO :

– Lorsque j’ai dessiné les planches avant l’écriture du script je ne faisais pas assez de lien entre les personnages. L’histoire n’était pas claire. Ce n’était pas assez fluide. Créer et rédiger le script me semble une étape nécessaire et obligatoire pour rendre la lecture de la BD simple et claire.

– J’ai compris la différence entre le scénario et le script. Il est aussi important d’écrire l’histoire que son script c’est à dire passer d’un roman à une pièce de théâtre.

– grâce à ce travail en amont, l’intrigue est mieux ficelée, et je peux facilement voir les défauts de mon scénario et ainsi l’améliorer.

Au niveau du dessin:

ne pas travailler les personnages au niveau dessin par rapport à la description faite dans le script n’est pas une bonne chose car il est difficile de dessiner une ressemblance entre les cases. Je dois donc écrire le scénario, puis le script et à partir de là travailler les personnages.

– écrire le scénario avant de dessiner permet de mieux chercher toute la documentation nécessaire à créer un décor et donc poser les personnages dans une histoire, un contexte. Cela rend le dessin plus lisible.

– l’impatience est mon pire ennemi. Je dois apprendre à prendre le temps de dessiner plusieurs cases, à réaliser des essais.

Le final de cette BD courte sera présenté dans un prochain article.

Serez-vous suffisamment patient pour  lire la suite dans  3 jours ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web