Un ami blogger du site mon-grand-est.fr a lancé un carnaval d’articles sur le thème de Noel en Alsace !!! Ah l’Alsace et ses marchés grandioses, ses odeurs, sa chaleur, ses lumières…..Alors j’ai dit oui, oui pour écrire une BD sur ce thème.

Tout d’abord je suis mes règles c’est-à-dire : j’écris d’abord l’histoire, et je crée les personnages ensuite je dessine.

Je réfléchis de quoi aimerais-je parler ?

L’Alsace à Noël pour moi ce sont les marchés, les petites maisons, les lumières dans toutes les rues, ce sont des gens chaleureux, des odeurs dans les rues mmmhhhh !!! du vin chaud et du chocolat chaud… on se réchauffe dans la rue, il y a du monde mais c’est féérique !!!

Quelle histoire raconter pour Noël ?

Pour trouver une idée je réfléchis au thème de Noël : Noël avec ses joies, sa chaleur, son amour….. des bretzel, de vin chaud, et les gâteaux, le pain d’épice, le nougat….

 

Choix d’histoire

Voilà ce qui me vient :

1ère histoire :

Je penses au réveil d’un petit enfant (fille ou garçon) qui se réveille à l’aube pour apercevoir le Père Noël et qui découvre devant le feu de cheminée les cadeaux déposés les lumières, les couleurs et l’odeur du sapin mmmhhhhh

Emerveillé il s’approche doucement et regarde tous les cadeaux au loin dans le coin de la fenêtre, un ovni vol il est rouge avec des guirlandes…

 

2ème histoire

L’attente : une famille se promène dans les rue de Strasbourg dans ce magnifique marché de Noël, on y voit les gâteaux, les bretzels, le chocolat chaud, le vin chaud, les gens et la foule souriante comme jamais…. L’enfant s’en étonne (il pense à cet homme qui d’habitude ronchonne et là qui rigole). Ils avancent dans le marché vers l’Eglise (eh oui c’est ça Noël après tout) et il admire la brillance des objets vendus sur les étals du marché.

Mais que font-ils ??? ils achètent un pain chaud et on voit l’enfant le déguster dans le froid de l’hiver.

 

3ème histoire

Une jeune fille se promène joyeuse dans les rue ; elle avance on entend la musique au loin d’un marché illuminé, elle part regarder les vitrines dans la foule des enfants, et on admire ces vitrines. Et là un regard avec un jeune homme qui la regarde à travers la vitrine… le connait-elle on ne le sait pas, mais ce regard l’a réchauffe elle rougit. Elle continue son chemin et rencontre ses amis, grands sourires, embrassades et éclats de rire. Quand l’une d’elle l’appelle et lui présente son cousin canadien il est de passage ici James (le cœur bat c’est lui qu’elle a regardé dans la vitrine…).

 

Voilà trois histoires qui m’inspire amour, tendresse, espoir, rêve, chaleur. C’est Noël!

J’aimerais réaliser chaque histoire en bande dessinée mais cela me semble difficile car il faudrait créer un personnage de BD différent à chaque fois. Alors je vais me concentrer sur la 3ème histoire.

 

Scénario et création des personnages

Création des personnages :

Je dois créer mon héroïne : une jeune fille qui va en fac 21 ans, cheveux aux épaules, brune, en jean, avec une doudoune et une écharpe.

Le garçon dans la vitrine un grand cheveux frisé roux en jean grosses basket aux pieds comme tout canadien, un grand pull au nom d’une équipe de hockey (il a l’habitude du froid) ou un sweat-shirt plus exactement (très courant au Canada).

Les amis : 2 filles une frisée  et une aux cheveux raide long très long, et un copain cheveux long avec une queue de cheval très classe à la dandy.

Mais comment ils s’appellent ? Alors j’aimerais un prénom court…

Le prénom de la fille : Carole,

Le pénom du jeune canadien : James.

 

Recherche de l’environnement

Le marché : à Strasbourg ou Colmar (le thème du blog est l’alsace) on voit des petites maisons, des décorations partout et de la musique des restaurants….

 

Dessins des personnages :

Recherche de l’héroïne : je cherche un visage rond, de grands yeux, des cheveux ondulés et qui arrivent aux épaules.

Voici mes recherches

essais heroine 

 

J’ai choisi ce visage

 

 choix heroine

heroinechoix2

Je l’étudie afin de le mémoriser dans ses moindres détails. Quelles sont ses caractéristiques ? Les cheveux frisés dans le bas, un visage rond enfin ce sont surtout les joues qui sont rondes ; de grands yeux.  

Elle est habillée en doudoune, avec un jean et une écharpe.

Héroine de dos :

 

dos heroine 

 

De profil

 

profil heroine

De face

 

 face heroine

 

 

 

Maintenant je cherche le profil de James le héros :

Alors je l’imagine grand, en jean, sweat à capuche, doudoune sans manche.

Voici les premiers essais du personnage masculin :

 

 test heros

 

 

essai heros

Mon choix :

 

face et profil heros

 

En entier voilà à quoi j’aimerais qu’il ressemble :

 

 heros noel

 

 

 

Script :

J’essaye un premier script pour réfléchir au story board :

 

Notre 1er Noël à Obernai

Une jeune fille marche dans le froid de l’hiver, il n’y a pas de neige. On voit des marchés au loin de Noël avec de la foule. Elle s’arrête devant une vitrine de magasin de jouets, les jouets sont articulés on voit la vitrine avec un reflet. Puis on se focalise sur ce reflet dans la vitrine un jeune homme.

Elle le regarde discrètement on voit son regard dans la vitrine et lui aussi, elle rougit. Elle part en le regardant et il lui sourit, elle lui sourit les joues roses.

Elle se dirige vers le marché et les tentes achalandés pleines d’odeurs, elle va vers un groupe ce sont ses amis (deux filles un garçon) puis ils se saluent et l’une d’elle dit oh carole je te présente mon cousin canadien, on voit un grand de dos puis il se tourne et on voit celui de la vitrine, il devient rose des joues, il s’appelle James il est bilingue et est ici pour améliorer son français il sera dans notre école pendant 1 trimestre !!

On voit Carole le visage rose, avec un sourire, elle le fixe un peu gênée.

Puis le copain dit

Bon c’est pas tout mais j’ai faim on va prendre un ……

Oh oui (la fille le prend par le bras et un chocolat chaud mmmhhh !!!

Ils partent tous et on voit Carole et James marcher côte à côte !!!!!

C’est Noël !!!

 

Story Board

Pour moi c’est le découpage en case du script :  je m’autorise à modifier les cases je laisse libre court à mon imagination pour améliorer la visibilité, la lecture de l’histoire.

Case 1 : une jeune fille se dépêche au loin on voit du monde Elle parle et dit

« Fait pas chaud ce soir. » « Tiens,  y’a du monde là-bas. »

Case 2 : elle s’arrête devant une vitrine de jouets

Case 3 : on voit les jouets bouger dans la vitrine

Case 4 : on voit le reflet du jeune homme qui la regarde et elle aussi le regarde

Case 5 : elle rougit

Case 6 : il lui parle :

« C’est le fun ! J’aime beaucoup vous aussi ? » avec un accent anglais.

Elle lui répond oui.

Case 7 : elle regarde sa montre et lui dit :  « Je vais au marché !!! » il lui répond « Me too ! Je doua aller aussi. Bye ! »

Case 8 : sur le chemin elle se retourne et lui souhaite un joyeux noel.

Case 9 : elle rejoint ses amis

«  Hey, Carole ça va ? »

« Oui et toi »

Elles se disent bonjour

Case 10 : et là elle regarde derrière une de ses copines le jeune qu’elle a remarqué ! Surpris il rougit.

Case 11:  Sa copine lui explique

« Oh ! viens je te présente mon cousin canadien James : James come on she is my best friend Carole. »

Case 12 : timide ils se saluent « Hello ! » Elle sourit.  Sa copine explique :

« Il est ici pour le semestre pour améliorer son français j’en profite pour mon anglais !!! tu verras il a de drôle d’expressions !!! »

Case 13 : quand le copain dit

« Hey ! Il est temps de se réchauffer. Venez prendre un chocolat chaud ! »

« Oh oui » dit la 2ème fille « On va prendre une marche !! hihi hi » ils rigolent Carole ne comprend pas et James rougit encore plus.

Case 13 :  la cousine explique l’expression qui veut dire « Faire une ballade » « ah ah ah » Elles rigolent.

Case 14 : on les voit de dos l’un à côté de l’autre.

 

CE QUE J’AI APPRIS

         La patience : retenez que pour faire une planche de BD il faut du temps : pour écrire l’histoire, créer l’univers, les personnages, dessiner et enfin pouvoir passer au story board et au dessin. J’ai passé plusieurs heures pour une histoire toute courte de 2 pages.  Il m’a fallu 2 jours  pour travailler les portraits de mes héros, écrire l’histoire, le script et commencer à dessiner les cases.  

         Tenir une date, une dead-line : c’est un beau challenge que d’avoir une date fixe pour réaliser une planche. Cela m’a permis de m’organiser et de suivre les règles bien définies par où commencer et comment finir.

         J’ai appris à suivre un sujet imposé et à ne pas partir dans n’importe quelle histoire qui me plait.

         Répondre à ce carnaval m’a permis aussi d’apprendre à créer un personnage et de lui donner une âme même pour 2 pages. J’ai donc appris à réfléchir dans l’optique d’une histoire et à l’imaginer visuellement.

 

Au niveau dessin

         Cette expérience m’a permis d’apprendre à faire des personnages ressemblants. Comment ai-je fait ? J’ai exagéré certains traits, je me suis appuyée sur les caractéristiques du personnage : ses cheveux, ses  vêtements, les traits propres du visage.

         J’ai cherché à donner une ambiance par la couleur, raison pour laquelle je ne vais pas coloriser tout.

         Dessiner ces pages et créer cette histoire m’a permis de dessiner un décor pour chaque case et donc d’aller dans le détail (je penses aux grands dessinateurs que j’admire comme Calderon (Isabel La louve), Etien (les 4 de Baker Street), Lamontagne (Aspic),…).  La difficulté quand on s’attaque à une bande dessinée est justement de dessiner le détail pour chaque case et en petit ! Il faut rester inspirer et motiver !!!

         La taille des cases a été un défi ! Car comment choisir à part au feeling, c’est-à-dire vouloir montrer telle scène, l’appuyer fortement en agrandissant la case par exemple. Ma solution a été regarder ce que faisaient les auteurs classiques, calculer le nombre de case par page et de m’adapter. Comme je suis débutante j’ai privilégié une taille qui me facilitait mon dessin. Donc j’ai dessiné moins de cases que les pros !!

         J’ai utilisé pour la première fois un papier spécial comics. La différence avec les autres blocs est sa taille (27,9 sur 43 cm) mais aussi le contour bleu de chaque page.

         J’ai appris à ne pas oublier les bulles dans chaque dessin grâce au scenario et au script que j’avais pris la peine de rédiger avant de démarrer le dessin.

         La peur de la page blanche : quand j’ai dû dessiner sur le papier spécial comics grande taille l’angoisse comme pour mes premiers encrages m’a envahie. Comment démarrer ? Quelle taille de case reproduire ? Comment ai – je fais ? J’ai écrit cet article pour repousser le moment fatidique, mais aussi pour avoir le temps une journée complète pour me lancer. Ma solution a donc été de démarrer le matin pour avoir tout la journée et être tranquille. J’ai choisi les heures de tranquillité, soyez sûr de ne pas être dérangé ! Lorsque la première case a été dessiné l’angoisse a disparu petit à petit. J’ai vu que j’étais capable. Pensez-y , lancez-vous et vous verrez de gros progrès.

 

Mais au fait je ne vous ai pas montrer mes planches ?!! Il faudra attendre le 27 novembre date de la parution des articles pour le site Mon-Grand-Est.fr !

 

Au niveau scénario

J’ai enfin appliqué la règle d’écrire le scénario avant de réaliser le dessin. J’ai donc pu créer chaque personnage, son caractère, son style. Ce qui a facilité le dessin et la ressemblance des personnages.  

J’ai ainsi pu calculer le nombre de cases.  J’ai quand même adapter le story-board car suivre scrupuleusement le script m’a été difficile. Mais pourquoi ? J’ai trouvé qu’il manquait des étapes, et pour rendre plus lisible les images j’ai rajouté 3 cases.

 

 

Conclusion

J’aime raconter une histoire en dessinant, je la vois dans ma tête et je l’imagine !!!

C’est extraordinaire de donner vie à des personnages ils sont en chair et en os sur mon papier !!

J’ai découvert le temps nécessaire à la réussite de ce projet. Pour réaliser le scénario et dessiner l’ensemble j’ai eu besoin d’être organisée et de me limiter dans le temps.

J’ai pour une fois réalisé une véritable première BD.

Alors et vous vous vous y mettez quand ??? Allez-y !  Démarrez le dessin mais aussi le scénario et rendez-vous sur mon blog pour poser vos questions !! J’y répondrais !

Rendez-vous le 27 novembre pour découvrir la BD terminée et début janvier pour un prochain carnaval d’article dont le thème est le stress au travail !!!

 

4 réflexions au sujet de « Comment j’ai crée ma nouvelle héroine et son histoire ! »

  1. Article très intéressant, bien détaillé !! Combien de temps as-tu mis pour réaliser les dessins et imaginer ton histoire ? En ce qui me concerne pas de soucis pour imaginer des histoires …. mais le dessin c’est autre chose !! =/ ,Beaucoup plus de difficultés ! Bonne continuation à toi et passe de belles fêtes de Noël ! =)

    • bonjour alors j’ai mis 8 jours au total et pas à temps plein !!! le plus dur pour moi l’encrage et j’ai des progrès à réaliser encore !!! merci et Bonnes Fêtes !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web